Notre modèle économique

rEGALons-nous ! fait partie de la Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) Coopaname. C’est donc une activité autonome, portée par Antinéa Lestien, Charlotte Gautier et Carole Everaere, membres salariées associées de la coopérative.

La coopérative : un équilibre entre autonomie et solidarité

Anciennement salariées du secteur associatif, nous avons fait le choix de porter ce projet au sein d’une coopérative d’activités et d’emploi.

Nous recherchons dans cette expérimentation un équilibre entre :

  • autonomie financière et politique : nous remettons en question le système précarisant, chronophage et concurrentiel des subventions et revendiquons une autonomie dans notre posture et dans nos actions ;
  • solidarité salariale : nous refusons l’isolement et la précarisation du système entrepreneurial, pour lui préférer un système de mutualisation avec d’autres travailleur.ses autonomes.

Transparence sur nos tarifs

Ce choix implique des coûts et cotisations diverses, certaines habituelles, d’autres spécifiques au système coopératif. Nous souhaitons fonctionner en toute transparence, voilà donc ce que comprennent nos tarifs :

  • Le fonctionnement coopératif : nous reversons au pot commun de notre coopérative 13,5 % de notre chiffre d’affaire, contribuant ainsi à une mutualisation de moyens et l’alimentation d’une caisse de solidarité
  • Les cotisations sociales : salariales et patronales
  • La TVA de 20%
  • Les coûts en temps : cela comprend la création d’outils pédagogiques, la communication, la prospection (recherche et animation de partenariats), les préparation et évaluations de chaque intervention, la veille régulière sur l’actualité de la lutte contre le sexisme, les formations et échanges de pratiques,
  • Les coûts matériels :  il s’agit là des outils pédagogiques, de la bureautique, des frais d’impression, des charges locatives, de nos abonnements internet et téléphonique, de l’assurance, des frais de mission, …

Nous obtenons donc en net : 40% du montant facturé.

Quel intérêt pour vous ?

  • Notre activité est pérenne, et demain, nous pourrons continuer à travailler ensemble.
  • Vous bénéficiez à travers nous d’un réseau de professionnel.les qui préfèrent la mutualisation à la concurrence.
  • D’une certaine manière enfin, vous participez à votre niveau à faire vivre ce modèle économique qu’est la coopérative de travailleur.ses.
%d blogueurs aiment cette page :